Envoyer a un ami

Identifier la sécheresse oculaire

Les symptômes

Vous vous plaignez de :

  • brûlures et picotements
  • sensation de grains de sable
  • fatigue oculaire en fin de journée
  • inconfort
  • larmoiement excessif paradoxal
  • vision trouble (fluctuation visuelle)

Vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes, vous pouvez être concerné par la sécheresse oculaire…

Ces symptômes peuvent être majorés par différents facteurs :

  • L’âge : 15 % des sujets de plus de 65 ans souffrent de sécheresse oculaire1.
  • La ménopause qui induit une involution de la sécrétion lacrymale.
  • La prise de certains traitements : anxiolytiques, antidépresseurs, antihypertenseurs, antihistaminiques, sans oublier les traitements contre l’acné.
  • Le mode de vie et les facteurs environnementaux : chauffage excessif, atmosphère sèche, pollution, vent, tabac.
  • La fixation prolongée de votre regard (lecture, tv, travail sur écran) : le travail sur écran diminue la fréquence de clignements et accélère l’évaporation des larmes.
  • Les voyages : ventilation (avion, voiture).
  • Le port de lentilles de contact ou l’utilisation de produits d’entretien sans effet mouillant (nous vous recommandons d’utiliser les solutions nettoyantes pour lentilles de contact Bausch & Lomb en savoir plus).
  • L’utilisation excessive de collyres contenant des conservateurs.
Il faut savoir que l’œil est, avec la sphère respiratoire, le premier organe à être atteint en cas d’environnement hostile.

Le traitement de la sécheresse oculaire repose principalement sur des collyres substitutifs des larmes dont les instillations au long cours humidifient et lubrifient régulièrement la surface oculaire.


1. Pr. Ch. Baudouin, Syndromes oculaires secs, chapitre 7, p85, les points clés en ophtalmologie.
bottom