Envoyer a un ami

Sécheresse oculaire et médicaments

La prise médicamenteuse, le plus souvent par voie orale est l’un des premiers éléments à rechercher lors de sécheresse oculaire.

Les médicaments les plus souvent incriminés sont :

  • les anti-histaminiques
  • les anti-acnéiques
  • les psychotropes : antidépresseurs, anxiolytiques, neuroleptiques, anti-épileptiques, anti-mignaineux, anti-parkinsoniens.
  • les traitements hormonaux
  • les bêtabloquants et les diurétiques
  • les médicaments des systèmes digestif et urinaire : anti-émétiques, anti-spasmodiques
  • les chimiothérapies
Autant de médicaments, qui selon les études10, peuvent être impliqués dans la sécheresse oculaire.



10. O. Lidove, S. Doan, T. Papo, sécheresse et médicaments, la sécheresse oculaire de la clinique au traitement, chapitre 10, p 74, Med'Com.

bottom